WordPress: heurs et malheurs d’un choix

Le choix d’une plateforme de blogging a été assez difficile. Entre blogger (surcoté à mon avis), over-blog, canalblog, wordpress et hautetfort (que j’utilise déjà dans le cadre de mon boulot), les alternatives ne manquaient pas. Après plusieurs hésitations je me suis lancée avec WordPress. Ce fut un choix du coeur plus que de la raison, je l’avoue! D’abord, je trouvais les blogs sous WordPress très beaux et originaux. En plus, ils sont dépourvus de pubs. Et la version téléchargeable m’avait déjà conquise. Mais pour ce qui est de la version en ligne, l’administration est catastrophique!

Moi qui adore ajouter pleins de petites fonctionnalités, j’en suis pour mes frais: WordPress.com n’accepte que ses propres widgets, empêche de modifier le CSS – qui permet de faire des mises en pages personnalisées comme de justifier le texte – si tu n’as pas payé la redevance annuelle correspondante, et confond catégories et mots-clés… Mais je persiste! Je ne me laisserai pas abattre par ces petits désagréments! 

Voilà pourquoi, mes catégories ont des noms un peu farfelus: pour être certaines qu’en cliquant sur les catégories liées aux articles que je poste, vous ne tombiez pas sur ceux d’autres blogueurs sous WordPress.com et que vous vous perdiez en chemin !-) . C’est pour cette même raison, que je lie mes articles avec des tags Technorati et Delicious (je vous expliquerai prochainement de quoi il s’agit). J’ai déjà réussi à intégrer Xiti qui me permet de voir si je suis la seule à lire ce blog. Et ce ne fut pas une mince affaire. Prochainement, je retrousserai mes manches pour intégrer quelques outils dont je veux absolument vous parler tels que Librarything ou  blog-it express.

Pour vous récompenser d’avoir lu ce post jusqu’au bout, je vous propose ce petit site destiné aux p’tits bouts d’choux. Un peu de poésie sur le net, ça ne se refuse pas…

 @+

Cuire ses patates en 5 minutes chrono

S’il y a bien quelque chose que je n’aimais pas trop manger chez mes parents, ce sont bien les pommes de terre. Une fois sur deux elles étaient trop cuites ou n’avaient pas de goût. Seule exception: les pommes de terre en chemise! Mais là, il fallait bien les laver avant, sinon on était obligé de les peler à chaud 😦 .

Quand j’ai dû cuisiner pour moi toute seule, je me suis donc dit que je me passerais volontier de patates. Mais un steak/princesses avec du riz ou des pâtes, c’est pas l’idéal… C’est alors que mon frère a eu la gentillesse de m’offrir un micro-onde grill. Quel est le rapport? Et bien, en lisant le mode d’emploi de cet engin, j’ai constaté qu’il existait une fonction « cuisson de pommes de terre » (ainsi qu’une fonction pop corn pas encore utilisée aujourd’hui). Je l’ai testée et, après quelques tâtonnements (la fonction était prévue pour des quantités familiales), je l’ai adoptée.

Le truc:

Peler les pommes de terre et les couper en tailles égales. Les mettre dans un plat à micro-onde avec couvercle. Ouvrir l’opercule et mettre à fond 5 minutes. Piquer avec une fourchette pour vérifier si elles sont cuites.

Les pommes de terre ont le goût des patates au barbecue. Mmmmmmmmmm. En plus, il est inutile de saler, ce qui ne peut être qu’un plus pour la santé!

Voilà comment j’ai réussi à combiner saveur et santé en moins de 5 minutes…

Bon appétit!

technorati tags:
del.icio.us tags:

Légumes et tofu sautés au wok

J’adore manger chinois. D’habitude, je préfère acheter tout fait. Question de facilité! Parce que si on regarde les recettes il faut une tonne d’ingrédients introuvables dans mon supermarché. Mais franchement, j’ai vite fait le tour des plats préparés et je les trouve souvent fort peu équilibrés…

Je me suis donc penchée sur les légumes surgelés prêt à l’emploi. Et depuis quelques temps on trouve de bons mix pour wok (carottes, brocolis, pousses de bambous, pois mange-tout, champignons shiitake…). Je me suis donc lancée dans une petite recette rapide, facile et qui en jette… Tout est dans la sauce! Pas besoin de beaucoup d’ingrédients et très peu de vaisselle à salir. Que demander de plus?

La recette est conçue pour une seule part!

Ingrédients:

  • 150 g de tofu (pour la version végétarienne. Vous pouvez le remplacer par du poulet ou une autre viande)
  • 300 g de légumes pour wok 
  • un gousse d’ail hachée
  • 4 cuillers à soupe de sauce soja
  • 4 cuillers à soupe de sauce d’huître
  • 1 cuiller à soupe de Xeres
  • 1 cuiller à soupe de cassonade brune
  • Une pincée de gingembre en poudre (pas la peine d’en acheter du frais)
  • huile (tournesol, sésame ou arachide)

Recette:

  1. Dans un wok, faire revenir l’ail dans l’huile quelques secondes.
  2. Ajouter le tofu coupé en dés.
  3. Quand il a pris quelques couleurs, ajouter les légumes encore gelés. Laisser cuire quelques minutes.
  4. Ajouter le gingembre, la sauce soja, la sauce d’huître, le Xéres et la cassonade. Ne pas saler (la sauce soja s’en charge) et poivrer.
  5. C’est prêt! Servir avec des nouilles chinoises qui se cuisent en 3 minutes…

Temps: 15 minutes

Ustensiles: un wok et une casserole pour cuire les nouilles.

Le Xéres est un alcool qui est souvent utilisé en cuisine au même titre que le Cognac ou le Madère. Il peut être remplacé par un vin blanc doux. Les sauces d’huître et soja sont très souvent utilisées dans les recettes asiatiques et se conservent très bien. Ce sont elles qui donnent le goût asiatique.

 Bon appétit!

technorati tags:
del.icio.us tags:

Couscous à ma façon

Ce que j’aime dans le couscous, ce sont les légumes épicés et les merguez. Le reste, je le mange juste pour faire plaisir. Donc, quand je décide de me faire un couscous, en plus d’être rapide, la recette ne comporte que les ingrédients que j’aime et si possible pas en trop grandes quantités. C’est qu’il ne faudrait pas que j’en mange pendant des semaines et mon congélateur est déjà plein… Voici donc une recette qui conviendra pour deux personnes pas trop grosses mangeuses (comme moi quoi) et qui est encore meilleure si on la fait pour soi seul et qu’on réchauffe la deuxième portion le lendemain midi (de quoi faire baver les collègues autour du micro-onde)… Attention tout se joue dans les épices! Les ingrédients:

  • 300 g de merguez de poulet (ça combine la merguez et le poulet ;-))
  • 1 courgette coupée en dés
  • 1 tomate coupée en dés
  • 1 oignon émincé (coupé en fine tranches)
  • 200 g environ de potiron (1/4 quoi! le reste ira dans une soupe ou au congélateur pour une prochaine recette)
  • 1 gousse d’ail émincée
  • quelques raisins secs
  • 1/2 cube de bouillon de poule
  • huile d’olive
  • épices Ras el Hanout (ou ce cocktail que personnellement je préfère: cannelle, gingembre, poivre de Cayenne, cumin en poudre et coriandre)

La recette:

  1. Dans une cocotte à fond épais, faire revenir l’oignon dans l’huile pendant 2-3 minutes.
  2. Ajouter la tomate, la courgette, le potiron et l’ail et continuer la cuisson à feu doux.
  3. Saler, poivrer et ajouter les épices (surtout ne pas lésiner sur la cannelle et le cumin).
  4. Du jus se forme. Ajouter les raisins et 1/2 cube de bouillon. Poursuivre la cuisson 20 minutes à couvert.
  5. Pendant ce temps, saisir les merguez dans une poêle. Les couper en dés et les ajouter aux légumes.
  6. C’est prêt! On peut servir ce couscous avec de la semoule ou de la quinoa pour changer…

Temps: 30 minutes

Ustensiles: une cocotte à fond épais (style Le Creuset), une poêle, une casserole pour la semoule, une cuiller en bois, un bon couteau (pour nettoyer les légumes).

Bon appétit! et n’hésitez pas à me laisser des commentaires…

Ma politique culinaire

Avant de publier les quelques recettes que j’ai testées dernièrement, il faut que je vous présente ma vision de la cuisine.

Tout d’abord, comme je l’ai déjà dit ma cuisine est ridiculement petite, mon plan de travail se résume à une planche à découper, ma table de cuisson se compose de veilles taques électriques et mon frère m’a gentiment offert un super micro-onde grill que je vénère quotidiennement (vive les restes réchauffés le lendemain!). Je peux donc dire adieu à la patisserie qui exige des plans de travail énormes: ça tombe bien je ne suis pas une fana de patisserie; seul un vieux concours récurrent m’oblige à me surpasser dans la fabrication du meilleur gâteau au chocolat du monde… Ce manque de place m’empêche aussi de faire des préparations compliquées qui demandent beaucoup de préparations et accessoirement beaucoup de vaisselle. Donc, je m’efforce de faire une cuisine qui demande le minimum d’ustensiles (mais non je ne suis pas fainéante 😉).

Une autre chose très importante à savoir avant de vous lancer dans la lecture de mes recettes, c’est que j’adore les épices… Chaque fois que je vais au marché, c’est plus fort que moi, j’achète un sachet d’épices dont je ne connais parfois que le nom; et me voilà obligée de trouver une recette qui va avec! Mes épices et herbes préférées sont le cumin, la cannelle, le paprika et la coriandre. J’en mettrais partout!

J’avoue que je ne suis pas une grande mangeuse de viande (ni une grande mangeuse tout court). Par contre j’adore les légumes (sauf les petits pois, les haricots et le chou-fleur), je me suis laissée tenter par le quorn et le tofu et je ne peux pas me passer de féculents: j’en teste régulièrement de nouveaux (quinoa, boulgour, riz violet, polenta….). Je mange des frites une fois par an quand j’ai le courage d’aller jusqu’au fritkot et je n’ai pas la place d’avoir une friteuse chez moi: exclues donc toutes les bonnes petites recettes de fritures… Il m’arrive aussi de faire attention à ma ligne et je proposerai des recettes allégées de temps à autres (mais pas tout le temps hein 😉 ).

Les articles culinaires de ce blog s’adressent principalement aux célibataires qui ont décidé de mettre au rebus les plats préparés et autres pizzas. Certains se lancent pour la première fois dans les méandres de leur cuisine. Ils ne connaissent pas la différence entre émincer et couper en julienne et c’est normal, moi-même, je retourne régulièrement dans mon Larousse de la cuisine (merci les copains pour ce cadeau toujours très utile!). J’expliquerai donc régulièrement les termes techniques quitte à paraître comme un site du zér0 de la cuisine!

Après toutes ces considérations personnelles, entrons dans le vif du sujet!

Il est utile d’avoir quelques ustensiles de base avant de commencer à cuisiner: une cuisinière, un four, un micro-onde, un frigo et un congélateur. Oui, je sais, ça c’est vraiment la base!

Dans vos armoires, je veux trouver au moins 2 poêles de tailles différentes (une petite et une moyenne), un petit wok (si ça existe, j’en ai un!), de petites casseroles (pour cuire les légumes, le riz, etc.) et de grandes casseroles (pour les pâtes! Mmm). Une cocotte est toujours utile pour faire mijoter des plats (on est pas obliger de prendre une Le Creuset). De petits plats à gratins et un moule à tarte permettent de réaliser des recettes sympas pour changer notre ordinaire: pensez à les acheter en pirex ou en faience pour pouvoir les mettre au micro-onde! Et bien sûr, il  est indispensable d’avoir des boîtes en plastique pour mettre les restes au frigo ou au congélateur; si en plus elles ont un opercule sur le couvercle pour pouvoir passer direct au micro-onde, c’est encore mieux!

Enfin, le petit ustensile ne doit pas être laisser pour compte: il est important d’avoir des cuiller en bois, une passoire pour égouter les pâtes et laver les légumes, un presse-ail, des ciseaux réservés à la cuisine, une râpe, une balance, un ouvre-boîte, une louche, une spatule… et des couteaux! S’il y a un poste auquel vous devez être attentif, c’est bien celui des couteaux. Il en faut de petits bien aiguisés pour peler les légumes et les fruits, un petit dentelé pour couper les tomates et un grand couteau de cuisinier avec une large lame légèrement courbe pour couper et hacher les légumes.

Voilà, je crois que j’ai fait le tour de la question. Je vais donc pouvoir commencer à vous proposer des recettes. N’hésitez jamais à laisser des commentaires, proposer vos propres recettes ou à poser des questions!

Bon appétit!