La bibliothèque hantée

Pour ceux qui auraient encore des doutes sur le fait que j’adore mon boulot, cet article mettra fin à leurs illusions! Déjà que je m’amuse à cataloguer ma propre bibliothèque, que je classe mes Cds par interprète et mes livres par thème, que j’archive mes recettes par ingrédient principal et par type de menu (d’ailleurs si vous trouver un bon logiciel de gestion de recettes par tag, ça m’interesse…), voilà que je me mets à jouer à la bibliothécaire sur Internet!

Je viens de trouver un jeu qui est fait tip top pour moi… Il s’appelle La Bibliothèque hantée et est proposé par Radio Canada! Ils présentent ça comme un jeu d’enquête mais c’est en fait une histoire entrecoupée de jeux d’adresse. Mon préféré était le rangement des livres sur une étagère selon leur couleur… Déformation professionnelle quand tu nous tient…

Petit bémol à ce jeu: la représentation de la bibliothécaire: une vieille fille mal fagotée avec un chignon et de petites lunettes (qui a dit que c’est mon portrait? 🙂  ). C’est vraiment dommage surtout quand on connait le niveau des bibliothèques canadiennes qui sont vraiment à l’avance sur celles de Belgique francophone. C’est pas avec ce jeu que les préjugés sur le métier vont s’améliorer auprès des jeunes… Mais pour une fois, je m’en fous et je vais retourner de ce pas jouer à ranger mes livres…

technorati tags:
del.icio.us tags:

Tarte aux poires Bourdaloue

Pour la fête des mamans, j’avais décidé d’apporter le dîner chez mes parents. Quelque chose de simple, de transportable et qu’il n’y avait plus qu’à réchauffer: quiches, pitas maison,  bricks au boeuf, muffins aux carottes… (je vous donnerai peut-être un jour certaines de ces recettes) Comme d’habitude, j’avais vu grand et pour tous les goûts… Il me fallait aussi apporter un dessert et je n’avais pas envie d’en acheter un chez le boulanger ou, pire, au supermarché (on a sa fierté tout de même!).

Dans Ma politique culinaire, j’avais juré que la pâtisserie n’était vraiment pas mon truc: je suis incapable de réussir même les cookies Herta! Mais l’arrivée d’un livre à la bibliothèque et un échange avec une lectrice à propos de l’acaht d’une pâte sablée toute faite m’ont fait changer d’avis. J’avais acheté la pâte sablée pour essayer mais je ne savais pas trop avec quoi la faire… Je me suis donc penchée sur le livre que j’avais repéré au départ pour ses recettes de clafoutis et j’ai remarqué qu’il était vraiment trop chouette et que les recettes étaient faites pour une poire comme moi: pâte du commerce, conserves de fruits, recettes rapides… Que demander de plus?

J’ai donc choisi la recette de la tarte aux poires Bourdaloue autant parce qu’elle m’avait l’air très appétissante que pour sa faciliter de transport (c’était pour apporter à ma maman) et la certitude qu’elle aurait son succès auprès de mes goûteurs. Bon, il a quand même fallu que je l’adapte à ma sauce. C’est une déformation familiale: ne jamais suivre la recette à la lettre, ne jamais se contenter de seulement saler et poivrer, de mettre du bête sucre blanc, etc.

Les ingrédients:

  • Une pâte sablée
  • une boîte de poires au jus
  • 100 g.  d’amandes en poudre
  • 15 cl de lait
  • 15 cl de crème fraîche
  • 3 oeufs
  • 80 g de sucre (j’ai fait un mélange sucre blanc et sucre mascobado d’Oxfam)
  • des amandes effilées pour garnir au-dessus

La recette:

  1. Préchauffer le four à 150° 
  2. Etaler la pâte dans un moule à tarte (ou à quiche)
  3. Egoutter les poires et les mettre sur la pâte
  4. Battre les oeufs avec le sucre, la poudre d’amande, le lait et la crème et verser ce mélange sur la tarte
  5. saupoudrer avec les amandes effilées
  6. Mettre au four pendant 40 minutes et vérifier que la tarte roussisse bien.
  7. C’est prêt! En effet cette tarte se mange chaude ou tiède. Moi je l’avais préparée la veille et j’ai réchauffé chaque part au microonde.

Les ustensiles:

Un moule à tarte ou à quiche, un grand bol ou un  petit saladier, un batteur (pas électrique) ou une fourchette et un ouvre-boîte (bien que maintenant presque toutes les conserves n’en ont plus besoin).

Vraiment trop facile comme recette et elle en jette… 🙂

Cette tarte rappelle vaguement la frangipane et je dois dire qu’elle pouvait rivaliser visuellement et gustativement avec une tarte du boulanger du coin… Non sans me vanter, celle que j’ai réalisée ressemblait (en mieux) à celle en photo dans le livre.

technorati tags:
del.icio.us tags:

Pâtes aux courgettes

A la suite de la recette précédente, il me restait 1/2 barquette de Philapdelphia Ail et Fines Herbes. J’ai donc adapté une recette qui fait partie de mes classiques: les pâtes aux courgettes! Facile et efficace, cette recette en jette toujours une peu aux papilles de mes invités… La recette de base demande de l’ail frais et de la crème fraîche que j’ai ici échangé avec le Philadelphia.

Selon la taille de la courgette, de l’oignon et la quantité de pâtes cuites, cette recette peut très bien mangée en un seul ou en 2 repas! (en portion Trottinette bien sûr 🙂 )

Les ingrédients:

  • 1 courgette
  • 1 gros oignon
  • 1/2 barquette de Philadelphia Ail et Fines Herbes ou 2 gousses d’ail pressé et de la crème fraîche selon le goût.
  • basilic
  • huile d’olive
  • parmesan
  • sel et poivre

La recette:

  1. Emincer l’oignon et le faire revenir dans une poêle avec l’huile.
  2. Couper la courgette en fine lamelles (comme des tagliatelles) et les ajouter à l’oignon. Laisser cuire quelques minutes.
  3. Ajouter le Philadelphia ou l’ail et la crème fraîche.
  4. Assaisonner avec le basilic, le sel et le poivre.
  5. C’est prêt! Servir avec des tagliatelles au basilic et saupoudrer de parmesan.

Les ustensiles:

Une poêle de +/- 24 cm, une casserole pour cuire les pâtes et une cuiller en bois pour mélanger la sauce.

Vous pouvez aussi relever le goût en ajoutant 1/4 de cube de bouillon de légumes.

Pour les pommes de terre ce sera la prochaine fois. Il est vraiment temps que je les fasse celles-là!

technorati tags:
del.icio.us tags:

Pâtes aux champignons

J’adore les champignons mais j’en trouve rarement qui soient vraiment frais dans le commerce. Aussi quand j’en vois de beaux, je me précipite pour les acheter sans me soucier qu’ils entrent dans le menu de la semaine. Et me voilà avec une barquette de champis à faire rapidement et à associer avec un Philadelphia ail et fines herbes proche de sa date de péremption… Je me suis donc fait des pâtes aux champignons! (j’avais aussi des pommes de terre à faire dans la semaine mais tant pis… 😦 )

Recette pour une personne.

Les ingrédients:

  • une barquette de 250 g.  de champignons de Paris
  • une oignon émincé (coupé en fines lamelles)
  • 1/2 barquette de Philadelphia Ail et Fines Herbes (ou 100g.)
  • 10 cl de bouillon de poule (1/2 cube)
  • huile d’olive

La recette:

  1. Dans une poêle, faire revenir l’oignon dans l’huile d’olive pendant 2-3 minutes.
  2. Ajouter les champignons coupé en grosses lamelles et laisser cuire quelques minutes.
  3. Ajouter le Philadelphia et le bouillon de poule. Laisser cuire jusqu’à ce que le fromage soit bien fondu et que la sauce soit onctueuse.
  4. C’est prêt! A servir avec des tagliatelles fraîches ou des penne.

Les ustensiles:

une poêle, une cuiller en bois, un bon couteau à légumes.

Préparé en 20 minutes. Pour ne pas perdre de temps, faites déjà chauffer l’eau des pâtes quand vous commencer la recette.

Pour le bouillon: mettre le demi cube dans la poêle et y verser l’eau. Ca économise de la vaisselle! Il faut juste bien vérifier qu’il est bien dilué en fin de cuisson pour pas tomber sur un morceau. 😦

technorati tags:
del.icio.us tags: