Ma politique culinaire

Avant de publier les quelques recettes que j’ai testées dernièrement, il faut que je vous présente ma vision de la cuisine.

Tout d’abord, comme je l’ai déjà dit ma cuisine est ridiculement petite, mon plan de travail se résume à une planche à découper, ma table de cuisson se compose de veilles taques électriques et mon frère m’a gentiment offert un super micro-onde grill que je vénère quotidiennement (vive les restes réchauffés le lendemain!). Je peux donc dire adieu à la pâtisserie qui exige des plans de travail énormes: ça tombe bien je ne suis pas une fana de pâtisserie; seul un vieux concours récurrent m’oblige à me surpasser dans la fabrication du meilleur gâteau au chocolat du monde… Ce manque de place m’empêche aussi de faire des préparations compliquées qui demandent beaucoup de préparations et accessoirement beaucoup de vaisselle. Donc, je m’efforce de faire une cuisine qui demande le minimum d’ustensiles (mais non je ne suis pas fainéante 😉).

Une autre chose très importante à savoir avant de vous lancer dans la lecture de mes recettes, c’est que j’adore les épices… Chaque fois que je vais au marché, c’est plus fort que moi, j’achète un sachet d’épices dont je ne connais parfois que le nom; et me voilà obligée de trouver une recette qui va avec! Mes épices et herbes préférées sont le cumin, la cannelle, le paprika et la coriandre. J’en mettrais partout!

J’avoue que je ne suis pas une grande mangeuse de viande (ni une grande mangeuse tout court). Par contre j’adore les légumes (sauf les petits pois, les haricots et le chou-fleur), je me suis laissée tenter par le quorn et le tofu et je ne peux pas me passer de féculents: j’en teste régulièrement de nouveaux (quinoa, boulgour, riz violet, polenta….). Je mange des frites une fois par an quand j’ai le courage d’aller jusqu’au fritkot et je n’ai pas la place d’avoir une friteuse chez moi: exclues donc toutes les bonnes petites recettes de fritures… Il m’arrive aussi de faire attention à ma ligne et je proposerai des recettes allégées de temps à autres (mais pas tout le temps hein ;-) ).

Les articles culinaires de ce blog s’adressent principalement aux célibataires qui ont décidé de mettre au rebus les plats préparés et autres pizzas. Certains se lancent pour la première fois dans les méandres de leur cuisine. Ils ne connaissent pas la différence entre émincer et couper en julienne et c’est normal, moi-même, je retourne régulièrement dans mon Larousse de la cuisine (merci les copains pour ce cadeau toujours très utile!). J’expliquerai donc régulièrement les termes techniques quitte à paraître comme un site du zér0 de la cuisine!

Après toutes ces considérations personnelles, entrons dans le vif du sujet!

Il est utile d’avoir quelques ustensiles de base avant de commencer à cuisiner: une cuisinière, un four, un micro-onde, un frigo et un congélateur. Oui, je sais, ça c’est vraiment la base!

Dans vos armoires, je veux trouver au moins 2 poêles de tailles différentes (une petite et une moyenne), un petit wok (si ça existe, j’en ai un!), de petites casseroles (pour cuire les légumes, le riz, etc.) et de grandes casseroles (pour les pâtes! Mmm). Une cocotte est toujours utile pour faire mijoter des plats (on est pas obliger de prendre une Le Creuset). De petits plats à gratins et un moule à tarte permettent de réaliser des recettes sympas pour changer notre ordinaire: pensez à les acheter en pyrex ou en faïence pour pouvoir les mettre au micro-onde! Et bien sûr, il  est indispensable d’avoir des boîtes en plastique pour mettre les restes au frigo ou au congélateur; si en plus elles ont un opercule sur le couvercle pour pouvoir passer direct au micro-onde, c’est encore mieux!

Enfin, le petit ustensile ne doit pas être laissé pour compte: il est important d’avoir des cuillers en bois, une passoire pour égoutter les pâtes et laver les légumes, un presse-ail, des ciseaux réservés à la cuisine, une râpe, une balance, un ouvre-boîte, une louche, une spatule… et des couteaux! S’il y a un poste auquel vous devez être attentif, c’est bien celui des couteaux. Il en faut de petits bien aiguisés pour peler les légumes et les fruits, un petit dentelé pour couper les tomates et un grand couteau de cuisinier avec une large lame légèrement courbe pour couper et hacher les légumes.

Voilà, je crois que j’ai fait le tour de la question. Je vais donc pouvoir commencer à vous proposer des recettes. N’hésitez jamais à laisser des commentaires, proposer vos propres recettes ou à poser des questions!

Bon appétit!

Publicités

Une réflexion sur « Ma politique culinaire »

  1. Si vous le souhaitez nous serions ravis de vous accueillir au sein de notre communauté, ainsi votre politique culinaire intéressante trouvera, j’en suis sure, un large écho, sincèrement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :