Archives du mot-clé humeur

Mon portable, Xubuntu et moi

Note de service : Cet article est le résultat de plusieurs semaines de prises de tête informatique! Et ça va casser l’image de geekette que je peux véhiculer auprès de ma famille et de certains amis (auprès de mes collègues, je suis grillée mais ils ont bien ri) 😉

Plusieurs semaines sans le moindre article. Mais j’ai un mot de mon collègue de l’espace numérique! 😉

J’avais plus de portable en état de marche. Enfin ! s’il fonctionnait plutôt bien jusqu’à ce que je lui demande d’accepter un nouveau logiciel… Mon Windows était trop vieux… Pas que le Windows d’ailleurs…  Et il n’est plus très portable puisque la batterie m’a lâchée il y a quelques années déjà. C’est à ce stade que je vais voir sourire les petits malins de service, ceux qui ont déjà ri en suivant mes aventures sur FB, les informaticiens de passage… A ma décharge, j’avancerai que cet ordinateur est très très vieux et que j’y tiens beaucoup puisque c’est avec lui que j’ai rédigé mes travaux à l’université… Je ne peux me résoudre à m’en séparer même s’il ne fait de 9G de disque dur et 128M de Ram, USB1 (les tout début de l’USB puisque je frimais avec ma clé offerte avec la bête qui faisait royalement 16M), sortie téléphone  avec Modem intégré… Il a quand même un port infra-rouge que j’utilise périodiquement (n’est-ce pas papa?), il me sert fort opportunément de lecteur DVD (je vous ai dit que ma TV est trop vieille pour accepter les magnétoscopes et lecteurs DVD?) et il m’a valu mon quart d’heure de gloire dans une revue pour toutes les misères que j’ai eue pour l’obtenir…

linux_logo

C’est le moment ou jamais de me mettre à Linux! J’en rêve depuis quelques temps déjà. J’avais lu que c’était l’OS idéal pour les vieux PC. 1ère étape: sauver tout ce qui se trouve sur le disque dur. 1ère désillusion: ce ne sera pas une partie de plaisir! Je vais devoir tout décharger via clés USB parce que le disque dur externe qui m’avait été prêté fonctionne sous USB2 et que je n’ai pas USB2… Grrr. 6 clés et 3h plus tard, je peux m’attaquer sérieusement

Je me mets donc à chercher dans les différentes distributions proposées, celle qui me conviendra le mieux. Et là, la 2e désillusion me frappe de plein fouet: Mon ordi est vraiment trop vieux pour supporter un Ubuntu normal. En cherchant mieux, et avec l’aide de mon nouveau collègue, je trouve Xubuntu, une version light qui devrait tourner sur mon portable. On le grave, je mets le CD dans mon ordi et là 3e désillusion: il n’accepte pas les CD réinscriptibles…

xubuntu-geekeries

C’est pas grave, en fouillant bien, on retrouve un CD non réinscriptible, on le grave et on le met dans mon lecteur. Pas mieux… On cherche, on gratte… Dernière solution: nettoyer la lentille du lecteur (j’y aurais pas pensé: c’est vrai que mon portable me suit partout mais je suis très soigneuse avec lui! Comme dit plus haut! ;-)). Me voilà donc avec une pince à épiler et un coton tige en train de nettoyer cette fichue lentille, dernière chance de changer d’OS. Halleluia! Je remets le CD et tout fonctionne. J’installe Xubuntu. Tout fonctionne mais je le trouve un peu lent… Pas grave! du moment qu’il accepte de faire ce qu’il faisait avant (jukebox, lecteur DVD, bureautique…) et que je puisse installer mes nouveaux logiciels. Et là, la 4e tuile me tombe dessus (mais j’ai la tête dure 🙂 ) ! Les MP3 ne sont pas lisibles à la base avec Linux (un problème de format non libre), il faut donc ajouter des paquets comme ils disent… Mais, et c’est là ou j’ai commencé un peu à douter de la faisabilité de mon projet, il est quasi impossible d’installer des paquets si on n’est pas connecté au net. Ca ne fonctionne pas comme les logiciels sous Windows qui ont un exécutable (on télécharge et on clique sur installer). Mon collègue (toujours lui) s’est laissé tenter par une expérience avec Ubuntu et l’a installé chez lui: il me confirme qu’avec une connexion web c’est le pied! Il suffit de vouloir lancer un programme pour qu’il dise ce qu’il manque et aille le chercher sur internet et l’installe. Mais bon, moi je ne peux pas me connecter à Internet ! (je vous rappelle que je n’ai qu’une sortie téléphone avec un vieux modem intégré 56k). Après moult essais pour installer ce lecteur MP3, le lecteur DVD et les logiciels dont j’avais besoin, j’ai dû me résigner à mon triste sort et me déclarer vaincue… Ce n’est pas encore aujourd’hui que je passerai à Linux!

J’ai donc reformaté une nouvelle fois mon ordi en moins de 2 semaines pour passer à une version plus récente mais tout à fait supportable de windows, j’ai nommé Xp. Tout à l’ai de fonctionner normalement. J’en suis quitte pour m’acheter quelques clés USB supplémentaires pour compenser mon espace disque… en attendant de recevoir un portable digne de ce nom au boulot!

Ben oui! Toute cette prise de tête sur mon ordi perso était générée pour régler un problème au boulot! 😉

Publicités

Petite annonce

Si vous habitez dans une région aride, que vous désespérez d’avoir un filet de pluie pour faire pousser vos tomates/courgettes/potirons/salades/raisins/pêches/olives (biffer la mention inutiles), invitez-moi en vacances chez vous!

C’est garanti: dans les 24h vous aurez droit à, non pas une petite pluie fine et rafraichissante qui ne suffirait même pas à humidifier la croute de terre qui protège le pied de vos plantations, mais à un véritable un déluge capable d’éteindre tout départ de feu et de vous mettre à la culture du riz!

Je suis la réincarnation du dieu de la pluie. Dès que je suis en vacances, elle se déverse à torrents.

Pour preuve, il y a 2 ans dans le nord de l’Italie. Pas une goutte de pluie sur les jardins de mon grand-oncle depuis plus de 3 mois. Un désastre! Le lendemain de notre arrivée, nous avons eu droit à un orage bien arrosé, ce fut suivi, entre diverses précipitations, par une inondation en bord de mer… C’est que mon frère et moi réunis, on peut faire très fort!

photo prise en plein jour juste avant une drache mémorable!

L’année dernière, en Gaume, région réputée pour son micro-climat clément, appelée aussi la petite Provence du nord, j’ai passé 2 semaines à me les geler dans la maison familiale et la foire de Libramont toute proche se déroula dans la gadoue…

Cette année: je postpose mes vacances pour des raisons professionnelles. La semaine initialement prévue était belle et ensoleillée… Les 2 semaines que j’ai prises sont sous la pluie et le froid !

Alors, je préviens, si mes vacances cet été sont aussi pourries que les dernières que j’ai eue, je me reconvertirai en chamane et j’apporterai la pluie chez ceux que ça arrange ! et je me vengerai de tous ceux qui pourrais m’ennuyer cette année !

Avec moi, plus de risques d’incendies pendant les mois d’été, bonne irrigation de vos culture assurée, bon débit des cours d’eau pour les kayakistes (à prévoir une semaine à l’avance tout de même pour ne pas se les geler en pagayant)…

Et puis, si vous voulez passez des vacances au soleil, n’oubliez pas de vérifier que je ne pars pas dans la même région que vous! 🙂